L’Europe au quotidien

La mobilité des étudiants et des travailleurs

Adopté en 1999 par 29 pays, le Processus de Bologne vise à faire converger les structures universitaires afin de faciliter la reconnaissance des diplômes en Europe et la mobilité des étudiants. L’objectif de l’Europe est que 10% des étudiants de l’Enseignement supérieur poursuivent leurs études pendant un certain temps à l’étranger, grâce à des bourses financées par la BEI.

Le programme Erasmus ( période 2007-2013) en plus des 200 millions d’euros alloués chaque année, s’est vu attribué en 2009, 400 millions supplémentaires. En 2008/2009, plus de 200 000 étudiants  ont bénéficié d’une aide de l’UE. La France est en tête de la liste des pays envoyant le plus d’étudiants en séjour Erasmus, avec 28 283 participants.

Le programme Erasmus Mundus permet aux jeunes européens d’étudier dans un pays non membre de l’Union.

Le programme Comenius s’adresse aux écoles maternelles, primaires et secondaires.

Le programme Leonardo da Vinci porte sur la formation professionnelle, et veut ainsi renforcer la dimension européenne de l’enseignement et améliorer la connaissance linguistique des européens.

A ce jour, près de 40 000 européens travaillent  dans un autre état membre. En France, ils sont couverts par la sécurité sociale puisqu’ils paient leurs cotisations et leurs impôts en France.

Un site internet utile : ec.europa.eu/education/index_fr.html

LEurope en quelques chiffres

6,2 % de la population des états membres de l’Union européenne est constituée de ressortissants étrangers, soit quelques 30,8 millions de personnes. La proportion d’étrangers oscille entre 0,1 % en Roumanie et 43 % au Luxembourg, avec  5,8 %  la France se situe dans la moyenne européenne.

28 ans est l’âge de Tanguy, mais les jeunes Français font partie de ceux qui quittent le plus tôt le nid familial ( 24 ans ) ex-æquo avec les Néerlandais, derrière les Finlandais ( 23 ans ), alors que les Bulgares, Slovènes et Slovaques prennent leur envol à 31 ans !

43 % des Français utilisent Internet pour leurs démarches administratives, chiffre bien supérieur à la moyenne européenne qui se situe à 28 % , chez les professionnels, le taux s‘établit à 75 % ( selon la Commission et Capgemini ) .

34 millions de faux médicaments ont été saisis en deux mois, lors de contrôles douaniers ciblés dans tous les pays membres, dans le cadre de l’action Medi-Fake destinée à renforcer la coordination des douanes.

40 milliards dEuros représente le chiffre d’affaires du secteur du livre en Europe. Plus de 70 % des Européens déclarent avoir lu plus d’un livre dans l’année. En France, 3ème marché du livre en Europe derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni, plus de 468 millions de livres ont été vendus en 2008.

17 millions dEuros sur la période 2007-2013 sont consacrés dans le cadre du programme Culture, aux traductions d’œuvres littéraires européennes. Cette année 76 ouvrages français ont été présélectionnés, 100 en anglais, 58 en allemand, 24 en italien.

7 millions de documents numérisés sont accessibles sur Internet, dans le cadre de la Bibliothèque numérique européenne, financée par la Commission, la France est à l’origine de plus de 37 % des ressources numérisées. Cette entreprise colossale, Europeana, se poursuivra jusqu’en 2013.

www.europeana.eu

2010 Année internationale de la biodiversité

La commission a défini, en partenariat avec l’Agence européenne pour l’environnement, un « niveau de référence en matière de biodiversité », qui croise les données collectées sur le terrain partout en Europe, entre le nombre d’espèces, l’état de leur habitat et les écosystèmes, validé par les scientifiques des états membres. Le « portail Web Bise » propose un panorama complet d’informations à destination des pouvoirs publics comme des citoyens. Bonnes recherches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.