WITTLICH – ALLEMAGNE

Entre la Moselle verdoyante et l’Eifel volcanique, une petite agglomération celte profitait déjà voilà plus de 2000 ans, d’un climat privilégié…

Les romains l’appelèrent « Vitelliacum » et plantèrent de la vigne sur les coteaux prospères au sud. En 639, la région fût donnée par le roi mérovingien Dagobert Ier, à l’Evêché de Trèves, jusqu’en 1794.

La ville fût pillée et incendiée en 1397, à cause d’un cochon qui mangea la carotte qui bloquait la serrure de la porte de la ville, à défaut d’avoir trouvé la clé … La légende de Wittlich était née, elle perdure de nos jours avec la fête commémorative du cochon, « Säubrennersage », à la mi-aout. Pendant trois jours, plus de 100 porcs sont grillés sur la place publique et distribués en petits morceaux à la population, qui arrose copieusement ses agapes avec du vin de Moselle, de la bière et du snaps. Des milliers de personnes se pressent dans les rues entre défilés, musiques et boutiques, dans une ambiance chaleureuse. Pendant plus de 20 ans, la commune de Brunoy, puis le Comité de Jumelage ont vendu des crêpes sur la fête.

Au début du XXème siècle, la ville s’industrialise, de grandes entreprises s’installent. Wittlich devient le chef-lieu du «  Landkreis » ( arrondissement) de Bernkastel/Wittlich, en Rhénanie/Palatinat. De nos jours Wittlich compte environ 17 800 habitants.

Après la 2nde guerre mondiale, elle abrite dans ses casernes le 8ème bataillon de chasseurs à pieds et le 51ème régiment d’artillerie de l’armée française jusqu’ à leur dissolution dans les années 80, le 4ème régiment de cuirassiers y a également stationné jusqu’en 1968. Les liens avec la France s’établissent naturellement. Une habitante de Brunoy était native de Wittlich … le jumelage se concrétise en 1979. Et depuis les rencontres sont toujours aussi amicales.

Le serment de jumelage fut signé à Brunoy en date du 29 septembre 1979

Cliquez dans ce lien, il vous présentera la ville jumelle…

Wittlich

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.