2011, Année européenne du Volontariat

2011, Année européenne du Volontariat

L’Europe compte quelques 100 millions de bénévoles au service de leurs concitoyens dans tous les domaines de la vie courante. Leurs activités jouent un rôle non négligeable dans l’économie des pays, contribuant de 0,5% à 3% des PIB nationaux, mais surtout constituent un facteur important de cohésion sociale, de développement et d’échanges de connaissances, d’épanouissement personnel. Globalement, selon les pays, la reconnaissance officielle est souvent insuffisante et le financement public pas toujours à la hauteur. Le recrutement s’avère difficile.
Le Conseil de l’Union européenne a donc pris l’initiative de faire de 2011 « l ’Année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active ». Les objectifs : améliorer la visibilité de cette démarche, mieux la connaitre pour mieux la soutenir et la développer, par la formation des bénévoles, la mise en place de réseaux européens, l’adoption de financement durable. Des manifestations, conférences, expositions sont prévues dans les capitales européennes, tout au long de l’année, Paris est concerné du 14 au 20 avril sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Une campagne de sensibilisation est programmée en octobre dans les collèges et lycées.
C’est sans doute le moment de réfléchir à la place des femmes dans le tissu associatif, force est de constater que seules 20% assument des fonctions de responsabilités dans ces structures.

Un exemple réussi d’engagement citoyen : le Service volontaire

Le Service volontaire européen fête cette année ses 15 ans, avec à son palmarès plusieurs dizaines de milliers de jeunes entre 18 et 30 ans partis à l’étranger offrir leur temps et leur savoir-faire, dans des projets d’intérêt général. Côté seniors, les projets « Grundtvig » favorisent des échanges bilatéraux dans le cadre d’éducation et de formation tout au long de la vie. Enfin un Corps volontaire européen d’aide humanitaire devrait être opérationnel en 2012, offrant aux bénévoles des fonctions de support dans le cadre d’urgences.

Gouvernance de la Hongrie

Depuis le 1er janvier 2011, la Hongrie assure la présidence tournante du Conseil des Ministres de l’Union européenne. Parmi ses priorités, la Sécurité énergétique, ce débat est « historique » dans la mesure où l’énergie est placée pour la première fois au cœur des Vingt-Sept et qu’il ouvre la voie à la finalisation du marché intérieur de l’énergie. Autres sujets, l’ouverture vers les pays de l’Est, la position de la Croatie pour son adhésion à l’UE, la situation des Roms. A compter du 1er juillet 2011, la Pologne prendra la relève.

La coopération judiciaire au quotidien

L’UE compte chaque année quelques 350 000 mariages et 170 000 divorces transnationaux. Le Parlement a donné son accord aux 14 Etats souhaitant engager une procédure de coopération renforcée pour établir des règles communes en la matière, afin d’éviter les situations dramatiques d’enlèvements d’enfants par l’un des parents.
Le portail européen e-justice fournit des informations en 22 langues sur les systèmes judiciaires des 27 pays membres, dans le but de faciliter les recherches des citoyens sur les procédures judiciaires transfrontalières. https://e-justice.europa.eu .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.