Carnet de voyage, LONDRES

Pour les fans du shopping dans la capitale britannique, il est deux lieux incontournables, Oxford Street et Covent Garden, à condition de ne pas craindre le bain de foule !

Covent Garden est d’abord l’Opéra, mais ce quartier à l’est de Londres a été transformé en une vaste galerie marchande très en vogue, tantôt à ciel ouvert dans les rues piétonnes, tantôt sous les vieilles halles métalliques où l’on trouve des fleurs sublimes, des robes de mariée extravagantes, des savonnettes à la rose, des traités d’ésotérisme, des chapeaux jaune paille, du papier peint à fleurs, dans des petites boutiques de créateurs inconnus et audacieux ou de marques reconnues. Des artistes posent un autre décor aux carrefours, là une pantomime, ici un clown bariolé, ou un violoniste près d’une terrasse de salon de thé. Une touche surannée, un brin d’insolite, so british !

Dès novembre, Oxford Street s’illumine pour les fêtes. Ce quartier ouest est le must depuis toujours. Les voitures sont interdites, seuls taxis noirs et bus rouges à étage déversent et ramassent le flot incessant des flâneurs qui s’engouffrent qui chez Selfridges ou Debenham, qui chez John Lewis ou Marx & Spencer, ou encore chez Fraser’s et BHS. Quand les sacs se font lourds au bout des bras, repos au Starbuck’s Cafe, on déguste les marrons chauds achetés au marchand ambulant, on écoute les chants de noël interprétés par l’Armée du Salut en uniforme rouge et marine. Puis à partir d’Oxford Circus, on  descend Regent Street, à droite les tailleurs pour hommes, Burton, Austin Reed, Hackett, à gauche pour les dames, Laura Asley et Liberty, enfin le paradis des jouets, Hamley’s, quatre étages d’émerveillement, fournisseur officiel du Père Noël depuis des générations … Happy Christmas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.