20ème anniversaire du Marché Unique

L’Europe au quotidien …
Le marché unique, 20ème anniversaire

Rappel historique : il y a vingt ans, les 12 Etats membres décidaient que désormais les personnes, les biens, les services et les capitaux devaient circuler dans l’UE aussi librement qu’à l’intérieur d’un seul pays. C’était la réalisation de l’objectif fixé par Jacques Delors à son
arrivée à la tête de la Commission européenne en 1985. Quelques 280 textes législatifs sur l’ouverture des marchés nationaux allaient être adoptés, ce qui explique qu’aujourd’hui une réglementation européenne commune remplace les législations nationales.
Au quotidien : les bénéfices sont nombreux pour ces 500 millions de consommateurs, qui disposent d’un éventail plus large de produits et de services, de prix plus avantageux, tels les communications téléphoniques et les billets d’avion. Des règles de sécurité plus strictes ont été établies, pour les jouets par exemple. C’est aussi la possibilité de s’installer, d’étudier, de travailler dans un autre pays européen.
On estime à 2,7 millions le nombre de nouveaux emplois créés entre 1992 et 2008 grâce au marché unique.

L’avenir : doter l’Europe d’un brevet unitaire européen qui pourrait diviser par sept le coût de la protection de l’innovation, améliorer la reconnaissance des qualifications professionnelles. Autre projet, lever les obstacles au paiement et à la livraison de produits achetés sur Internet dans un autre pays membre, alors que l’économie numérique est porteuse d’emplois.

Jacques Delors disait « on ne tombe pas amoureux d’un grand marché ». Si le marché unique est un moyen de rendre l’Europe plus forte, la notion d’Europe sociale fait son chemin comme élément indispensable à sa consolidation. Pour fêter l’évènement, colloques, conférences, forums en
France et ailleurs. Plus d’infos sur www.singlemarket20.eu/fr .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.